Vite,il faut écrire
Fendre le papier
D'un trait de crayon
Pour y révéler un sourire


Le bonheur a sa demeure dans le ciel
Et si l'oiseau peut y étendre ses ailes
Moi ce n'est qu'avec une plume
Que je tisse mes passerelles


C'est au cœur de mon brouillard
Que la lumière m'a rejoint
Lorsque terrée dans un recoin
Tu as égaré un regard


Quelques secondes pour quelques notes
Suffisent à l'âme rêveuse
Pour trouver sa minute heureuse


Elles tournent trop vite les roues du train
Mais heureusement que leur chant monotone
Se brise au vif reflet de l'automne


Plic Ploc Voici la pluie
Plic Ploc Douce chanson de la vie
Plic Ploc Je poursuis sa mélodie


On manque encore de temps
Qu'est ce que les minutes sont précieuses
Quand on veut les rendre heureuses


guilloud