Arpitt

Je suis bien maladroit et chute dans l'écriture

Mes rimes s'en vont vers toi dans un flot de ratures

Au début je pensais pouvoir tenir la route

Perdu dans mes lacets avec une feuille en soute

Mais ma béquille est folle et l'équilibre s'en va
Trébuchant sur ces mots que je sais éphémères
Je rédige un brûlot qui est pourtant sincère
Puis les vers dégringolent dans un discret fracas

Si j'étais plus habile pour honorer ma muse
Je feindrais ma détresse par de subtiles ruses
Dénuée de babil serait ma poésie

Si j'avais cette adresse qui sait peindre l'éclaircie
Mais je reste un peu gauche quand je manie ces lettres
Comme un texte que l'on fauche à travers une fenêtre



Texte et Image : guilloud