19 février 2012

  La rivière veut parfois feindre Comme ses courbes sont belles Alors elle se tisse Une couverture de gel     Entre les berges Se créent des passerelles Des chemins de lumière et de glace Où se reflètent les astres     Il faut de la patience Et des rayons de douceur Pour que le fou et le veilleur Puissent percer ce froid silence     Car c'est sur ce miroir Qui sépare l'eau du ciel Q'on peut le mieux percevoir Que la nature est une ondée sentinelle     Texte et... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]