02 mai 2014

Errance printanière

Je suis venu pour que les humains aient la vie et l’aient en abondance. - Jn 10,10 ~ Me voici SilhouetteAu coeur de la brumeCorps désertPour une âme nomade Mon errance me dérouteJe ne suis plus qu'un Cri J'erre dans les chantsLuiChante dans les airs Un souffleArraché au cielReflet d'un amourQui ne cesseDe rejoindre Les brumes se dissipentUne tendresse m'effleure Te voilàMon corps s'abandonneJe ne suis plus que voix Le sable sous mes piedsM'enlise dans la VieUn clapotis fugaceTa lumière me sourit   guilloud
Posté par guilloud à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2013

L'ArTrinité

Dieu est un artisteIl prend le soleil dans sa mainEt laisse ses rayons filer sur la toilePour donner du relief à ce monde figéSur un fragile trébuchetSaisi d'émotionQuelques larmes s'écoulentDe l'aimante MajestéEt en miroir aux multiples facettesElles deviennent des cristauxQue la Création reflète travers le prisme des étoiles   Le Saint-Esprit est une encreUn fluide de vie qui arrache un peu de cielPour écrire dans le coeur des hommesQue les nuages ne sont que des encriersDes puits si chargé de lumière que tout parait... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2012

En haut s'écoule

Nos vies sont des ruisseauxQui s'écoulent en sanglotsSur un lit de lumière Et dans vagues ordinairesSe cachent quelques traces infiniesCraintes de vieillesseNostalgie de jeunesseQui s'échappent dans les fins clapotis Nos vies sont des ruisseauxQui s'écoulent en sanglotsSur un lit de lumière Et dans cette eau extraordinaireMiroitante de larmes et de feuRésonnent encore quelques chantsVestiges qui annoncent un autre présentDont l'irrigation fait fleurir le royaume des cieux Nos vies sont des ruisseauxQui s'écoulent en sanglotsSur un... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2011

Reflet et Cri

L'Automne est un maître, pour planter le décorIl découpe des fenêtre, dès que l'esprit s'endort À travers leurs carreaux, au delà des traversesLe réel devient flot, par le sens qu'il déverse  Et moi l'écrivain, j'erre dans ses brumesQuand arrive le matin, et que les airs s'allument Mon regard se déballe, offrant couleurs mortesRescapées estivales, qui frappent à ma porte Alors je m'accroche, à la pointe du crayonCar je sens la sève proche, qui déborde en sillons Et décroche les amarres, qui retenaient mes motsEn route vers... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2011

Les toiles d'or

Il était bien fatigué l'artisteLorsque survint l'étéToujours en retard d'un printempsCar son pinceauÀ force de rêve et de larmesS'était pris dans les ailesD'un papillon de cristal Le voilà maintenantLes yeux fixés au cielComme pour saisirPar dela les miragesUn astre endormiDans la forêt célestesous un fin voile de nuages Il ouvre son sacDéballe sa vie en détachant ses motsIl ne peut feindre la surpriseAu contact du pinceau Lui qui jadis Était lourd d'illusionsFilait librement sur la toile du présentAraignée sur chevaletTissant la... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2011

Traces

Néant d'inspirationJuste une certitude:Rien écrire serait déjà trop direEn effetLa trace marque l'absenceL'absence d'une présenceQui s'accrocheQui s'agrippeVanité de croire la saisirDans un éclair de graphiteIl faudrait juste de la lumièreBâtie en cathédrale de silenceUne page blancheIcône des icônesD'où Dieu serait déjà exiléPour nous rejoindreDepuis l'éternité guilloud
Posté par guilloud à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2011

Echo du Phénix

Chanson Dans l'amour la vie a encoreL'eau pure de ses yeux d'enfantQui s'ouvre sans savoir commentSa bouche est encore une fleurDans l'amour la vie a encoreSes mains agrippantes d'enfantSes pieds partent de la lumièreEt ils s'en vont vers la lumièreDans l'amour la vie a toujoursUn cœur léger et renaissantRien n'y pourra jamais finirDemain s'y allège d'hier Paul Eluard~Son chantDans les cendres de l'amourLa suie fige le diamant des larmesMais un clignement de tes cilsRévèle la braise sous son aile mythiqueDans les braises de l'amourLe... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2011

La ronde de moi-même

Qui est-il cet autre qui n'est qu'une pâle copie de moi?Je l'ai cherché ce matin, sur les places et dans le trainMais il était dans un rêve Qui le retenait au loinAvec un peu de disciplineEt peut être un réveil-matinIl pourrait s'en tenir à une ligne et prendre son avenir en mainMais il s'obstine à préférer boire la rosée du matinPlutôt que l'eau qui sort du lavabo commun Qui est-il cet autre qui n'est qu'un sombre reflet de moi?Je l'ai croisé ce midi, encore déçu et en fuite de répitTrop occupé à perdre son temps avec son... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 01:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 janvier 2011

Rêveries d'un citoyen solitaire

Au disciple du Vicaire SavoyardLe mystère inquièteIl veilleOn le craintNoble penseur dans la fuiteEntre les arbresTon écrinSans l'ombre d'un douteTa foiAbritée de ta plumeMalgré les regardsSourds d'évangileLa Vérité s'allumeLa Révélation dérangeElle détruitElle déplaceLes nobles convictionsVaines fiertésAu voile s'effacentMerci à toi lointain esthèteDes écrits gravésDans l'ombre de ton drameLa poussière jamais recouvreAu sein de tes LettresLa vigueur de ta flamme guilloud
Posté par guilloud à 02:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2010

Nostalgie de l'été

Permettez un instant que j'étaie mes proposAlors que les fûts en hêtre se gorgent du nectarQui tache comme la suie et ruisselle comme la soieC'était une saison bien imparfaiteLe soleil était capricieuxEt les fleurs étaient discrètes dans leur pétales de beautéPeut être parce que j'étais dans un désert de lumièreTandis que la nuit était généreuse de ses conjugaisonsPermettez un instant que j'étaie mes proposAlors que les fûts en hêtre se gorgent du nectarQui tache comme la suie et ruisselle comme la soieIl fut en effet quelques brefs... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 00:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]