Dieu est un artiste
Il prend le soleil dans sa main
Et laisse ses rayons filer sur la toile
Pour donner du relief à ce monde figé
Sur un fragile trébuchet
Saisi d'émotion
Quelques larmes s'écoulent
De l'aimante Majesté
Et en miroir aux multiples facettes
Elles deviennent des cristaux
Que la Création reflète
 travers le prisme des étoiles

 

Le Saint-Esprit est une encre
Un fluide de vie qui arrache un peu de ciel
Pour écrire dans le coeur des hommes
Que les nuages ne sont que des encriers
Des puits si chargé de lumière que tout parait voilé
Mais qu'il suffit d'y tremper sa plume
Pour déballer l'obscurité
Qui renferme la vie et ses nuances colorées

 

Jésus, lui, est la poésie
Il marche sur des rimes
Qui lient le vrai et le beau
Chaque pas qu'il fait se mesure en alexandrin
Douze pieds qui suivent douze pieds
Douze pieds disciples de douze pieds
Douze pieds l'un après l'autre
Douze pieds qui s'aventurent
Qui foisonnent de doute et de feu
Douze pieds de verre
Fragiles comme des mots de poussière
Transparents comme un livre de lumière
Douze pieds envers et contre tout ce qui refuse de chanter
Douze pieds vers un point final qui se lit déjà aujourd'hui

 

Et nous, nous sommes des virgules
Des traces de ponctuations
De brèves respirations
Et la seule chose que nous pouvons faire
Est de trouver les mots
Qui nous invitent à nous taire

 
guilloud